CHARTE TRIPARTITE

D'HÉBERGEMENT CITOYEN

L’hébergeur.se s’engage à :

  • Accueillir le/la jeune avec bienveillance et instaurer des règles de vie en accord avec lui/elle.

  • Héberger les jeunes sans contrepartie, directe ou indirecte, quelle qu’elle soit

  • Prêter attention à ne pas instaurer de rapport de dépendance affective ou de séduction vis-à-vis des jeunes ; ceux-ci peuvent créer un sentiment de redevabilité non souhaitable

  • Ne pas donner d’argent de poche, ni de cadeaux hors des anniversaires

  • Respecter les convictions (politiques, morales, religieuses) du/de la jeune hébergé.e tant qu’elle ne s’opposent pas à la vie en communauté

  • Respecter l’intimité et la vie privée du/de la jeune : ne pas poser d’emblée de questions sur le passé du/de la jeune, sur son parcours et les raisons qui l’ont poussé.e à partir en exil. Ce qui n’empêche pas d’être à l’écoute quand le/la jeune aborde ces questions spontanément

  • Ne pas interférer dans ses démarches administratives (sauf cas particuliers quand hébergement est sur le long terme et toujours en concertation avec les membres de Paris d’Exil)

Le/la jeune s’engage à :

  • Respecter les règles de vie établies en accord avec l’hébergeur.se (par exemple: la vaisselle, l’heure de coucher...)

  • Être à l'heure à tout rendez-vous, prévenir en cas de retar

  • Être respectueux.se du logement de l’hébergeur.se et de le laisser en état de propreté tel qu’il/elle l’a trouvé

  • Tenir informée l’équipe Paris d’Exil du déroulement son hébergement et signaler tout problème qui surviendrait pendant celui-là

  • Progresser et être actif dans ses démarches administratives et son insertion sociale.

  • Tenir au courant Paris d’Exil de ces démarches.

  • Rester conscient.e que l’hébergement de l’association ne durera que le temps des démarches de reconnaissance de la minorité. Il/elle quit- tera donc le réseau d’hébergement citoyen dès sa prise en charge par l’État pour rejoindre l’hôtel ou le foyer dans lequel il/elle a été affecté.e.

  • Être solidaire avec les autres jeunes de l’association, les aider quand ils/elles sont dans le besoin

  • Être conscient que tous les hébergeur.se.s, ainsi que les membres de l’équipe de Paris d’Exil, sont bénévoles et ne sont pas payés

 

Paris d’Exil s’engage à :

  • Échanger avec le/la jeune et l’hébergeur.se en amont de l’hébergement, et lui expliquer les conditions de l’hébergement solidaire

  • Veiller à ce que la charte soit respectée par le/la jeune et l’hébergeur.se, et que les conditions d’accueil soient réunies

  • Vérifier que le suivi administratif des jeunes hébergé.e.s est à jour

  • Être à l’écoute des jeunes et des hébergeur.se.s pour que l’hébergement solidaire s’effectue dans les meilleures conditions

  • Proposer des médiations si nécessaires, à la demande du/de la jeune ou de l’hébergeur.se

  • En cas de non respect de la charte, une discussion aura lieu entre la/les personne(s) concernée(s) et Paris d’exil, qui pourra amener, dans les cas extrêmes, à l’exclusion du dispositif d’hébergement de Paris d’Exil