top of page
  • Photo du rédacteurParis d'Exil

B, 14 ans. Être mineur isolé à Paris

B, 14 ans. Être mineur isolé à Paris


La présomption de mensonge à l'encontre des mineur·e·s isolé·e·s a pris le pas sur toute autre considération, telle que la protection des personnes et des droits fondamentaux. Souvent c'est une réelle mise en danger des jeunes qui sont abandonnés à leur sort par l'État et le département.


Les politiques migratoires françaises et européennes rendent les trajets des personnes exilées toujours plus dangereux, durs et complexes. L'arrivée en Europe ou en France ne signifie pas la fin des galères, loin de là.


Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page