• Paris d'Exil

Le parcours de M.

Les politiques migratoires françaises et européennes rendent les trajets des personnes exilées toujours plus dangereux, durs et complexes. L'arrivée en Europe ou en France ne signifie pas la fin des galères, loin de là.

François Gemenne, On a tous un ami noir (Fayard, 2020)


La présomption de mensonge pour les demandeur·se·s d'asile a pris le pas sur toute autre considération, telle que la protection des personnes et des droits fondamentaux. La souveraineté de l'État et la protection des frontières sont devenues les seules manières de penser l'immigration, niant la complexité des réalités de chaque individu, et renforçant les discours qui construisent l'image essentialisante de “l'étranger“ ou de “l'immigré“ comme un danger.

▶ Karen Akoka et Alexis Spire, Pour une histoire sociale de l'asile politique en France & les numéros de la revue Migrations Société du CIEM, et de la revue Hommes & Migrations, du Musée de l'histoire de l'immigration.


Empêcher les personnes de travailler et vivre dignement, les obliger à vivre dans la peur d'une arrestation ou d'une expulsion, est une hypocrisie démontrée par de nombreux·ses chercheur·se·s.

▶ Stefan Le Courant, L’intériorisation de la frontière sous menace d’expulsion. Le quotidien des étrangers en situation irrégulière & Expulser et menacer d’expulsion, les deux facettes d’un même gouvernement ? Les politiques de gestion de la migration irrégulière en France

#humainavantmigrant #solidaritecovid19 #logementdignepourtoustes #exile #égalitédesdroits #storyoftheweek #droitsdelhomme #notinmyname #égauxégales #personnenestillegal #art13dudh #stopdublin #stopretention #fermerlescra #reportagedessiné #comics #association #droitshumains #graphicdesign #militant #paris #illustration


© Oriane Sebillotte / Instagram Paris d'Exil

16 vues

© 2016-2020 Paris d'Exil, tous droits réservés / Mentions légales / Nous contacter / Recevoir nos emails

website © Oriane Seb

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle